Brexit : Les arguments de Michael Gove

Pour Michael Gove (secrétaire d’État à la Justice britannique), la Grande-Bretagne serait plus forte en dehors de l’Union européenne. Voici ses arguments : la réglementation de l’Union européenne a développé le chômage de masse, l’immigration est devenue une source d’instabilité et d’insécurité, car « l’UE se montre incapable de faire face à la crise actuelle en Libye et en Syrie. »

Tout ceci exacerberait les tensions entre les nations et développerait la colère populaire, nourrissant les partis d’extrême droite qui n’auraient jamais été aussi puissants depuis les années trente. D’après Michael Gove, l’UE est gouvernée par des bureaucrates qui se sont emparés du pouvoir des peuples et le monopolisent. Les règles de l’UE, toujours plus nombreuses, sont « hostiles à la créativité, à la croissance et au progrès ». L’UE est, toujours selon lui, « une institution enracinée dans le passé qui se révèle incapable de se réformer pour répondre aux grands défis technologiques, démographiques et économiques de notre temps. […] L’UE tente de normaliser et de réglementer plutôt que d’encourager la diversité et l’innovation. » Sortir de l’UE permettra au pays d’être assujetti à des lois nationales prises par des gouvernements, modifiables au moment des élections, et de reprendre le contrôle sur les taxes.

Pour Michael Gove, le Royaume-Uni peut faire preuve de leadership dans le monde : « Nous pouvons forger des accords commerciaux et des partenariats avec les pays à travers le monde, en aidant les pays en développement à se développer et en bénéficiant d’un accès plus rapide […] à de nouveaux marchés. »

Pour cela, monsieur Gove a des solutions : reprendre les milliards donnés à l’UE et les investir dans « la science et la technologie, les écoles et l’apprentissage » ; se débarrasser des règlements européens que les grandes entreprises utilisent pour écraser la concurrence et « soutenir à la place de nouvelles entreprises start-up ainsi que le talent créatif. »

Michael Gove rappelle que le Royaume-Uni est la cinquième économie du monde (PIB), avec une économie plus dynamique que la zone euro. Ce serait le pays avec la capitale la plus attractive du globe et doté d’une des meilleures armées du monde. Il aurait plus de prix Nobel et plus d’universités à renommée mondiale que tout autre pays européen (classement de Shanghaï). Sans parler de son soft power qui, selon Michael Gove, serait « le plus grand » et du rôle de premier plan joué par le Royaume-Uni à l’Otan et à l’Onu (dont tout le monde connaît désormais l’efficacité).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s