Corriger votre vue avec la chirurgie réfractive

       Il semble que tous les dysfonctionnements visuels sont corrigibles.

Des techniques très efficaces, perfectionnées ces trente dernières années, telles que le laser ou l’implant, font de la chirurgie réfractaire un excellent moyen de corriger votre vue.

L’opération, en général, ne dure que quinze minutes, avec un taux de réussite allant de 95 à 99 %. Le choix de la technique dépend de l’anatomie de l’œil, de l’âge du patient et de l’importance de la pathologie.

La myopie

La myopie, qui touche au moins 30 % des Français, se manifeste par une bonne vision de près et une mauvaise de loin. La technique phare est l’aplatissement du centre de la cornée par le laser, jusqu’à environ – 8 à – 10 dioptries ; au-delà, on préfère implanter une lentille, même si la myopie est associée à un astigmatisme. On utilise rarement le laser pour éliminer la myopie avant vingt ans, car la vue n’est pas encore stabilisée.

L’astigmatisme

L’astigmatisme, souvent couplé soit à une hypermétropie soit à une myopie, puis, après le quarante-cinquième printemps du patient, à une presbytie, touche environ 15 % de la population. Il est lié à un défaut de courbure de la cornée qui est plus ovale que ronde. La vue est floue de près comme de loin. L’astigmatisme se soigne avec le laser, sauf si, couplé avec une hypermétropie ou une myopie, il atteint – 10 dioptries ou + 5 dioptries. Dans ces cas, on pose un implant dans l’œil.

La cataracte

La cataracte, qui opacifie progressivement le cristallin de l’œil, est une maladie qui touche le plus souvent les personnes âgées. Le patient a la vue qui baisse, devient floue et il est ultra sensible à la lumière. L’opération consiste à enlever le cristallin par ultrasons et le remplacer par une lentille artificielle.

L’hypermétropie

L’hypermétropie touche environ 10 % de la population française. C’est le contraire de la myopie, le patient voit parfaitement de loin, mais mal de près. Jusqu’à environ 4 dioptries, l’anomalie peut être corrigée au laser dès dix-huit ans. Après l’âge de trente ans, la pose d’un implant est souvent recommandée par les ophtalmologues.

La presbytie

La presbytie correspond au durcissement progressif du cristallin, elle se corrige avec des verres progressifs. La presbytie, qui rend la vision progressivement floue, commence en général vers quarante-cinq ans, se développe par phases, pour se stabiliser autour de soixante ans. Elle se corrige le plus souvent au laser.

Chaque cas mérite une étude personnelle. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologue.

Prix de l’opération : comptez au moins 1 500 € pour une chirurgie au laser et 2 000 € pour l’implantation d’un implant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s