Kim Kardashian par Celine Sciamma

      Kim Kardashian miroir du monde qui émerge ?

 

                 La réalisatrice de l’excellent Bande de filles et de l’émouvant Tomboy, Céline Sciamma, a rencontré l’intrigante Kim Kardashian qui fait selon le Time magazine partie des 100 personnes les plus influentes au monde . Celle dont les films rendent compte des phénomènes de société tabou a pu contempler le phénomène social le plus paradoxal de notre époque. La réalisatrice reconnaît d’emblée que Kim Kardashian lui est familière.  » alors que j’avance vers l’espace où elle m’attend pour notre entretien, je suis troublée. Chaque jour, d’une façon ou d’une autre, je croise son visage. La plupart du temps, je ne choisis pas de la croiser. Il est partout » Elle se penche sur ce que le succès indiscutable de la jeune femme révèle sur le monde qui émerge et affirme que Kim n’aurait rien accompli qui puisse expliquer son statut. Et pourtant, la réalisatrice reconnait  que ses trente millions d’abonnés sur Twitter (quasiment autant sur Instagram) – à titre comparatif, cela représente presque la moitié de la population d’un pays comme la France – et le succès notamment de son application pour Smartphone, numéro un des ventes, prouvent bien que Kim Kardashian suscite l’intérêt !

                     On apprend par Céline Sciamma que, dans les coulisses, Kim Kardashian gère elle-même sa communication, qu’elle se présente devant elle « en peignoir, sans maquillage ».

               Adolescente, Kim ne rêvait pas d’être célèbre, mais juste d’avoir sa propre boutique comme sa grand-mère. Issue d’une jeunesse américaine dorée semblable à celle de la Cher de Clueless qu’elle adore, Kim se moque bien de l’étiquette qu’on peut lui coller ! C’est sa «prérogative», comme dirait Britney Spears. Selon Céline Sciamma, «Ce qu’elle fait, elle le fait pour elle !» N’est-ce pas ce que devrait être le féminisme ? On s’interroge !

                   La réalisatrice nous apprend que la bimbo se pose quand même quelques limites. « Elle ne veut pas être approximative sur des sujets qu’elle maîtrise mal », comme ce fut le cas durant le conflit qui a opposé Israël à la Palestine. «consciente de son pouvoir de propagande, elle en tire une leçon de responsabilité. Et de prudence aussi sans doute» Pour Céline, Kim doit son succès à sa capacité à échanger. «Ce qui compte, c’est moins l’admiration que la relation. (…) être fan c’est une pratique de dévoration (…)  la raison de sa célébrité c’est de nous y faire une place» Ce qui en dit long sur le monde qui vient !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s