L’histoire du vin

 

L’origine du vin

 

                       Après l’article sur fermentation du vin et celui sur comment choisir son vin voici l’histoire du vin.

                           L’origine exacte de la vigne nous est inconnue. Les botanistes lui donnent comme berceau la région comprise entre le sud du Caucase, l’Arménie et la mer Caspienne. On l’a également retrouvée dans le Cachemire et au nord de l’Hindou Kouch. En Amérique du Nord, une variété résistante aux attaques du phylloxera s’est développée. Des porte-greffes y seront importés afin de rendre plus robuste les vignes françaises.

                               En ce qui concerne la création du vin, les spécialistes estiment que la culture de la vigne commença environ 5 000 ans avant la naissance du Christ. On a découvert des textes mésopotamiens (3 000 ans av. J.-C.) évoquant le commerce du vin. Les Égyptiens l’illustrent avec leurs fresques. On peut noter sa présence sur les tombeaux de Thèbes où l’on peut observer le travail des vignerons égyptiens de l’époque. Les Grecs, eux, auront un dieu du vin, Dionysos, qui est sorti de la cuisse de son père Zeus. Platon dira de cette boisson qu’après quarante ans, c’est « un remède contre l’amertume de la vieillesse, grâce auquel nous pouvons retrouver notre jeunesse et jouir de l’oubli du désespoir ». Les Romains exporteront le vin à travers tout leur empire. Ils n’hésiteront pas à ajouter des herbes aromatiques à leurs boissons, telles que la coriandre, l’absinthe ou des épices telles que le poivre, le safran ou encore la cannelle.

                                  La vigne a toujours été liée au monde divin : chez les Égyptiens, Osiris, le dieu initiateur, était le premier cultivateur de la vigne. Le christianisme se place dans cette lignée dans l’Évangile de Saint-Jean (15 ; 1,2). Jésus dit : « Je suis le vrai cep et mon père est le vigneron. »

                                 À partir du Ier siècle après J.-C., le vin italien est détrôné par le vin gaulois de Bordeaux et de la Narbonnaise. Pour faire le vin de la messe, les Cisterciens (Bourgogne) et les Bénédictins développent la culture de la vigne. Ces moines, en particulier les Cisterciens, sont les pères du Vin de France.

Pour en savoir plus sur l’oenologie n’hésitez pas à acheter la BD Transmedia Esprits Media.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s