Macron, le programme, les mesures

« Moins de carcans et de blocages, plus de protection ! » Emmanuel Macron

Retrouver l’esprit de conquête français. Entrer pleinement dans le XXIe siècle, y réussir et donner à chacun et chacune sa place. Voilà la ligne politique d’Emmanuel Macron, voilà l’objectif, et cela nous parle !

Premiers problèmes à résoudre : le chômage de masse et la dette publique. Puis viennent les défis : la révolution numérique, la transition écologique et environnementale et le risque terroriste. Emmanuel Macron reste optimiste : « Je suis pour ma part confiant dans la capacité de notre pays à se transformer et à réussir ses défis. » Cela fait du bien dans le climat décliniste où nous vivons ! « On ne peut pas réformer la France, dit Macron. Soit, transformons-la ! » Comment ? En réconciliant la liberté et la protection. Il faut libérer des secteurs d’activités multiples en donnant la capacité à chacun de choisir sa vie, à ne plus la subir. Pour cela, l’État doit apporter les sécurités individuelles qui accompagnent chaque citoyen tout au long de sa vie.

Voici les mesures :

1) Pour l’éducation et la culture qui sont les conditions de la cohésion nationale, il faut construire l’égalité des chances. Le but est de former des citoyens autonomes libres de choisir. Comment ? En augmentant les salaires des professeurs, en divisant par deux le nombre d’élèves des classes de CP et CE1 dans les zones les plus en difficulté. Avec plus d’autonomie et de moyens pour les lycées et les collèges, l’autonomie des universités en termes pédagogiques et de recrutement. Un passeport cultureI et l’ouverture des bibliothèques. L’aide à l’inscription à l’école pour les enfants en situation de handicap. Pallier les insuffisances en auxiliaires de vie scolaire pour donner à tous l’accès à l’excellence.

2) Le travail. L’émancipation se construit par le travail. Grâce au travail, on devrait pouvoir sortir de notre condition initiale et choisir véritablement sa vie. « L’avenir de la France, ce ne sont pas les réformes britanniques des années quatre-vingt. » Macron n’est pas thatchériste et, pour cela, le gouvernement devra simplifier le droit, réformer l’assurance chômage pour en faire un droit universel (avec la conséquence de supprimer le RSI), avec des exigences nouvelles pour chacun. Pour ce faire, Emmanuel Macron veut mettre en place un plan inédit de formation et de qualification, adoubé à un système de sécurité nouvelle tout au long de

la vie, pour que chacun, s’il le souhaite, puisse se reconvertir professionnellement sans encombre ni souffrance. Emmanuel Macron propose des allégements de charges, une amélioration de la rémunération et du pouvoir d’achat des travailleurs, un allégement des cotisations pour les heures supplémentaires, une exonération de 80 % des citoyens de la taxe d’habitation afin de redonner du souffle à la classe moyenne.

3) Transformation de l’économie et de la société. Investir massivement dans le numérique, la transition écologique et environnementale. Financer la recherche. Financer les entrepreneurs et l’innovation. Le but est que chaque citoyen, par son talent, sa capacité, sa volonté, réussisse dans notre société. Aide à l’investissement privé, pour les secteurs en difficulté qui peinent à se moderniser. Il y aura, s’il est élu, des investissements d’avenir, notamment dans la santé et dans l’agriculture. Il veut créer une prime à l’embauche pour les jeunes défavorisés. Il veut abolir la société de statut, c’est-à-dire une société dans laquelle les avantages et les protections dépendent du statut de la personne : « Cela crée de la défiance, cela crée de la rigidité ». Il veut créer un système universel de retraite où, pour tous les citoyens, un euro cotisé donnera les mêmes droits à la retraite. Justice, transparence et liberté. Mais le système par répartition est maintenu.

4) La sécurité nationale. Lutter contre les terroristes aux niveaux international et national. Dépenses militaires : 2 % du PIB. Reconstruire un service du renseignement français efficace, avec un état-major et une cellule de coordination au niveau national de l’ensemble des services de renseignement, pour consolider les données dans la lutte contre le terrorisme. Embauche de dix mille policiers et gendarmes supplémentaires. Création d’une police de sécurité quotidienne, pour assurer la sécurité du quotidien. Tolérance zéro pour l’incivilité qui pour l’instant n’a pas de réponse pénale. Ces infractions mineures, ou incivilités, seront immédiatement sanctionnées par une amende. Il propose une injonction d’éloignement du territoire pour certains délinquants, qui sera donnée par la police sous contrôle judiciaire. Un encadrement plus strict contre les dérives policières. Et au niveau diplomatique international, l’objectif sera de construire la paix. En ce qui concerne la laïcité, il revient à la loi de 1905.

5) Le renouveau démocratique. Moralisation de la vie publique. Éradication des conflits d’intérêts : interdiction de toute fonction de conseil pour les parlementaires, pour éviter de construire la loi de la République en dépendant financièrement d’intérêts tiers ; interdiction pour les parlementaires d’embaucher des membres de leur famille ; alignement du régime

de retraite des parlementaires avec celui de droit commun ; les candidats aux élections législatives ne devront pas avoir de casier judiciaire ; il optera pour le non-cumul des mandats dans le temps. Chaque année, Emmanuel Macron s’engage à rendre compte devant le Congrès des résultats de sa politique. Tous les ministres subiront chaque année une évaluation d’efficacité par rapport à la feuille de route imposée en début de mandat ; la réussite de cette évaluation conditionnera leur maintien dans le gouvernement. « Être ministre, c’est un honneur,c’est aussi une responsabilité. » Le nombre de parlementaires sera réduit d’un tiers.

6) La politique internationale. Défendre nos intérêts : la sécurité des citoyens, les intérêts climatiques, les intérêts économiques. Il veut mettre en place de nouvelles relations entre la France et les pays africains. Macron rappelle son attachement à l’Union européenne : « Nous ne pourrons pas réussir dans le monde tel qu’il se construit aujourd’hui sans une véritable stratégie européenne. » La sécurité, la politique énergétique, la politique numérique doivent être menées au niveau européen, il faut donc relancer le marché unique. Emmanuel Macron nous propose de relancer la zone euro. Il faut que l’Union européenne investisse, il faut que la solidarité au sein de l’UE soit reconstruite sur le plan économique et social. La France selon Macron doit retrouver sa crédibilité face à l’Allemagne.

7) Macron féministe veut se battre pour l’égalité entre les hommes et les femmes et en faire la cause nationale de son mandat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s