No Brexit : les arguments de David Cameron

 

Le Royaume-Uni peut-il se passer de liens commerciaux avec l’Union européenne ? Pour David Cameron, le Royaume-Uni doit continuer à définir les règles du marché commun de cinq cents millions de personnes et pour cela, mieux vaut être « in » que « out ».

Après tout, 50 % des exportations du Royaume-Uni sont dirigées vers l’Europe, à laquelle le pays est géographiquement attaché. L’économie de la Grande-Bretagne est tributaire des services (3/4). Sortir de l’Union européenne aurait des conséquences sur « la vente au détail, l’assurance et les industries créatives ».

En ce qui concerne les accords commerciaux avec le reste du monde, David Cameron pose une excellente question : « Comment penser que l’Inde, la Chine ou le Brésil signeront des accords commerciaux avec nous sans savoir quelle sorte de nouvelles relations nous aurons avec l’Europe ? » La seconde question pertinente que David Cameron se pose est au sujet de la sécurité : « Le Royaume-Uni peut-il vraiment assurer sa sécurité sans l’Union européenne ? […] La Grande-Bretagne a signé toutes sortes d’accords avec ses voisins européens », entre autres le mandat d’arrêt européen, le partage d’information, l’accès au casier judiciaire européen… Signer un accord avec l’UE tout en étant à l’extérieur de l’Union sous-entend, d’après le Premier ministre, d’être soumis à des règles que les Britanniques ne pourront plus influencer.

Puis vient la question fondamentale des relations du Royaume-Uni avec le reste du monde. À entendre Michael Gove, Boris Johnson ou Nigel Farage, le Royaume-Uni doit sortir de l’UE, car il a un brillant avenir de « leader du reste du monde ». David Cameron semble penser exactement comme eux, rappelant que le Royaume-Uni est la cinquième économie mondiale, avec une grande armée, mais il se demande si tout cela sera suffisant face au nucléaire iranien, à l’agression russe en Ukraine, à la crise des migrants, au terrorisme et au « poison » de l’extrémisme islamiste. Sans parler du fait que les alliés de l’Otan souhaitent que le Royaume-Uni reste dans l’Union européenne. Pourquoi ? Selon David Cameron, l’union entre les nations occidentales fait tout simplement la force. Pour lui, quitter l’Union est un risque pour l’économie : « pression sur la livre sterling, le taux d’intérêt et sur la croissance ». Il y a pire, toujours d’après David Cameron, un risque pour la réputation du pays en tant que nation forte « au cœur des institutions les plus importantes du monde ».

Il est vraiment difficile en ce moment de comprendre les Britanniques ! D’un côté, ils clament haut leur supériorité dans différents domaines et de l’autre, ce débat révèle du pays une fragilité très préoccupante.

Imagine a world where a British airline wasn’t allowed to fly between Rome and Paris; where British farmers were slapped…

Posté par David Cameron sur mardi 5 avril 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s