Taboo : Les Anglais ont encore frappé !

On a du mal a y croire quand on voit l’état des relations américano-britanniques à notre siècle : OTAN, guerre en Iraq, relations spéciales, contrats commerciaux…, Donald Trump donnant joyeusement la main à Theresa May et les deux dirigeants posant devant le buste de Winston Churchill, mystérieusement de retour dans le bureau ovale… Pourtant les Anglais et les Américains n’ont pas toujours été amis. Il y eut même un moment où ils étaient en concurrence et on connaît le résultat de cette guerre : l’Empire britannique s’effondre et laisse la place au tout jeune État américain, qui se développera de façon exponentielle. Les Britanniques n’ont pas abandonné sans lutter et c’est sur ce fond de lutte de pouvoir entre les deux nations que se déroule Taboo.

La nouvelle série phare de la BBC est une fiction historique, genre où les Britanniques excellent. Déjà, Poldark avait survolé le filon de la guerre d’indépendance américaine, perdue par les Britanniques, en situant son héros, Ross Poldark, dans l’incipit ( les premières minutes) de la série sans réellement l’exploiter. Avec Taboo, c’est très différent. Le héros, James Delaney, interprété par Tom Hardy, est de retour d’un long voyage qui l’a mené jusqu’en Afrique sur les bateaux de négriers. C’est un homme désillusionné, mais conquérant, qui retourne en Angleterre. Il tient à récupérer l’héritage qui lui revient de droit après la mort de son père : une terre américaine, la baie de Nootka dans le Pacifique, que la surpuissante Compagnie britannique des Indes veut absolument lui racheter.

Pas surprenant ! Cette baie est « une assise naturelle et idéale pour une route de commerce directe avec la Chine ». La terre se situe sur une frontière disputée que les Britanniques partagent avec les Américains. Pas de bol ! James Delaney ne veut pas vendre et la compagnie anglaise essaie de le contraindre. N’ayant pas d’appuis en Angleterre, il veut se servir de la rivalité entre les nations britannique et américaine pour se frayer un chemin et profiter de la terre qui lui appartient. Il doit également faire face à un beau-frère vénal voulant le déposséder, à une belle mère non fortuite et à une relation incestueuse avec sa demi-sœur, Zilpha, jouée par l’excellente Oona Chaplin. La classe sociale populaire y est montrée sans filtre, dans un décor plus que réaliste, avec des personnages lugubres.

Taboo nous donne l’image d’un Royaume-Uni sombre, où les disparités entre les classes sociales sont très marquées. Le peuple passe une grande partie de son temps dans la boue. Montrant la force des multinationales qui contrôlent l’Empire, James Delanay se bat pour avoir l’appui du président américain, Thomas Jefferson. Nous verrons bien comment un homme seul peut se dresser contre un empire sans se faire pendre pour trahison.

On note la présence électrisante de Michael Kelly en médecin diabolique, qui joue Doug Stamper, l’homme de main de Kevin Spacey dans House of Cards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s