Trump, le nouveau Ronald Reagan ?

              La victoire de Donald Trump est un séisme. Mieux vaut être honnête, nous ne l’avions pas vue venir ! Michael Moore parle de bulle et de déni. C’est la vérité. Le monde médiatique, celui des sondages, le politiquement correct…, tout ceci vient de s’effondrer. Nous avons changé de monde, c’est là la première victoire des électeurs de Donald Trump. Nous avions rêvé d’une femme présidente, nous allons devoir nous contenter d’un excellent démagogue.

Selon le Daily Mail, Donald Trump aurait dit à Theresa May : « Vous serez ma Maggie », faisant ainsi référence à la relation que Margareth Thatcher et Ronald Reagan avaient dans les années quatre-vingt. Nous en profitons pour nous demander si Trump est le nouveau Reagan. Make America great again : pour certains, cet excellent slogan a été inventé par Donald Trump, mais il semble que Donald n’invente pas grand-chose ! Non, cette fois-ci, ce n’est pas la vibrante First Lady Michelle Obama que les Trump ont plagiée, ils pastichent le slogan de Reagan inventé pour l’élection présidentielle de 1980.

La comparaison entre les deux hommes n’est pas fortuite. Donald Trump vient de la téléréalité et c’est un businessman. Ronald Reagan était un acteur hollywoodien et, tenez-vous bien, un reporter sportif. Tous les deux se présentent comme des challengers, ils se fichent des critiques et sont devenus président à presque soixante-dix ans, on les traite tous les deux d’idiots… S’il y a des points communs entre les deux hommes, les États-Unis qui ont porté Ronald Reagan au pouvoir sont bien sûr différents de ceux qui ont fait le succès de Donald Trump. L’Amérique qui précède Reagan, c’est, dans le désordre : vingt ans de crise économique, le Watergate, deux chocs pétroliers, la guerre du Vietnam et, le plus important, un sentiment populaire de déclin politique et économique…

Reagan bat Carter en 1981 et promet de rendre leur fierté aux Américains. Pour lui, la force des États-Unis, c’est son peuple qu’il essaye d’incarner. Il se présente comme un grand communicant et il est farouchement anticommuniste. Jeune, il admire le président démocrate Roosevelt, mais est élu gouverneur républicain de Californie, ce qui lui donne de la légitimité pour devenir le quarantième président des États-Unis. Les otages américains en Iran sont libérés le jour de sa prise de fonction, il est victime d’une tentative d’assassinat qui renforce son image de cow-boy et lui donne l’aura nécessaire pour faire passer ses réformes libérales au Congrès : forte baisse des impôts, économie de l’offre, déréglementation, qui sera responsable de la crise économique de 2008, limitation de l’émission de la masse monétaire pour casser l’inflation, réduction des aides de l’État pour augmenter la pauvreté, mais augmentation des dépenses militaires. Cette mesure va essouffler économiquement l’Union soviétique et sera une cause de son effondrement, qui fait encore tant souffrir aujourd’hui Vladimir Poutine qui rêve de prendre sa revanche. C’est Reagan qui arme les moudjahidine afghans, et donc le fondamentalisme musulman, qui feront tant de mal à l’Amérique du XXIe siècle. Il travaille également dur pour la globalisation.

Le programme de Donald Trump durant la campagne fut basé effectivement, comme pour Reagan, sur une baisse des impôts, mais également sur une armada de mesures protectionnistes.

Pourtant, dans l’intimité, Trump affirme être le nouveau Reagan et donc défendre la globalisation, qui est, je vous le rappelle, aux antipodes de son programme politique électoral. Si Donald Trump est fidèle à cette comparaison, ses électeurs pauvres de la Rust Belt qui ont fait pencher la balance vers la victoire du camp républicain doivent se préparer à encore plus de sang, de labeur non rentable et de larmes !

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FDonaldTrump%2Fposts%2F10158441969010725%3A0&width=500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s