Le mouvement des femen doit évoluer

    Le nouveau manifeste des femen n’est pas assez ambiteux

Le mouvement Femen a ses avantages et ses inconvénients ! Nous sommes dans un monde en pleine mutation où l’esprit de groupe est plus important que jamais pour défendre des valeurs.

Les femen l’ont parfaitement bien compris, mais crier dans la rue, le corps nu couvert de slogans (souvent les mêmes), est-il réellement efficace pour lutter contre le patriarcat ?

Si les femen nous font prendre conscience de certaines réalités, on finit par s’habituer à leurs mises en scène qui ne produisent déjà plus le même effet qu’en 2008* ! L’institution doit évoluer ! D’ailleurs, les principales ennemies des femen sont, paradoxalement, les femmes. Ce sont elles qui créent des courants contestataires du mouvement. Par exemple, les antigones affirment que les femen monopolisent et détournent le féminisme.

Les objectifs des femen sont trop complexes et hétérogènes pour les résumer en « Femen contre patriarcat ». Pour être efficace, le mouvement doit renoncer à la partie spectaculaire de ses actions pour devenir un lieu de discussion et d’échange unificateur, basé sur la compréhension des autres points de vue féminins.

De plus, on ne peut pas combattre la charia comme on combat l’industrie du sexe ! On ne peut pas faire triompher le féminisme si on exclut de fait une grande partie des femmes** ! Celles qui ne veulent pas se révolter par exemple !  Si les femen ne changent pas, considérées comme totalitaires, elles ne pourront jamais atteindre leurs objectifs !

* 2008 est l’année de création du mouvement en Ukraine 

** Sortie du nouveau manifeste des femen ( 20 mars 2015)

Extraits du manifeste:

À toutes nos soeurs en lutte.
À la nouvelle génération de femmes qui devront à leur tour se battre pour n’avoir plus jamais honte du sexe entre leurs cuisses et oeuvrer pour un monde de justice et d’égalité.
À toutes les héroïnes anonymes à travers le monde, celles qui s’élèvent contre la violence, l’inégalité, l’oppression, l’humiliation et l’injustice.
À celles qui résistent par un refus, par un cri, par une image, par un mot ou par un geste.
À toutes les femmes qui lèvent leur menton, dressent leur poitrine, et brandissent leur poing.
À nous toutes, fières, courageuses et victorieuses.

(…)

De la conscience politique naît l’engagement, de l’engagement naît l’action, de l’action naît la révolution.

L’idéologie de Femen est un absolu, la quête d’une société idéale dans laquelle la conception binaire et genrée des rapports humains serait abolie et où chaque individu se reconnaîtrait comme l’égal de l’autre. Nous cherchons à dépasser les problématiques individuelles, les spécificités culturelles, politiques, nationales et religieuses. Nous cherchons à émanciper femmes et hommes du carcan sexiste que la société leur impose. Que nos rapports ne soient plus régis que par un seul et unique principe : l’égalité. Nous proclamons l’indivisibilité de l’être humain.

Femen est un mouvement féministe donc humaniste qui s’inscrit dans la lutte contre l’exploitation d’un groupe par un autre. Dès que l’on accorde et légitime les relations de pouvoir, s’instaure un rapport de force violent à l’origine des inégalités les plus intolérables.
Nous plaçons la libération des femmes au coeur de notre engagement, mais également la lutte contre le racisme, l’homophobie, l’extrême droite, le fascisme et l’intégrisme religieux afin de continuer à parcourir les chemins de cette utopie. Nous déclarons la lutte contre chaque forme de domination comme condition sine qua non à toute possibilité d’existence d’un système égalitaire.

(…)

Vous qui êtes femmes, unissez-vous, révoltez-vous, soyez responsables de votre condition, de la condition des autres, et de la condition des prochaines.

Nous sommes la moitié de l’humanité, nous possédons au quart, nous mourrons au double. Mais nous sommes une force redoutable et notre union peut tout changer. Nous sommes courageuses, solides, endurantes, et déterminées, soyons prêtes à nous battre. Soyons prêtes à ne plus souffrir pour ce que nous sommes, mais à souffrir pour ce que nous voulons.

Prenons nos responsabilités maintenant,

Battons-nous,

N’acceptons plus,

N’ayons plus peur,

Révoltons-nous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s