Tout savoir sur l’esclavage

 

D’une architecture spectaculaire aux ambitions universalistes, fait d’une magnifique résille argentée, trônant majestueusement au bord de la mer à Pointe-à-Pitre, le mémorial de l’esclavage a ouvert le 7 juillet dernier. Le projet fut porté par une association indépendantiste (CIPN) et lancé en 2001, parallèlement à la promulgation de la loi Taubira qui reconnaît l’esclavage comme crime contre l’humanité.

Représentant un grand vaisseau de 7 124 m² et 240 m de long, l’édifice est composé de « granit noir constellé de pépites d’or » qui brillent de jour comme de nuit, représentant toutes les vies volées par cette barbarie économique. Son nom : ACTe, pour Centre caribéen d’expression et de mémoire de la traite et de l’esclavage.

Située à 11 m du sol, reliant le corps principal du bâtiment au jardin « Morne Mémoire » où la vue spectaculaire permet de profiter de tout Pointe-à-Pitre, la passerelle imaginée par Marc Mimram est incurvée.  À l’intérieur du bâtiment, vous trouverez une salle d’exposition temporaire, un centre de recherche où les familles antillaises pourront consulter des actes d’état civil et un fonds d’archives, une salle de conférence de 250 places et un musée de 1 500 m² racontant l’esclavage, du néolithique à aujourd’hui. Un voyage instructif et émouvant au cœur du « capitalisme sauvage ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s